Comment fonctionne un condensateur électrolytique ?

145
Partager :

On peut trouver sur le marché différents types de condensateurs comme le condensateur électrolytique. Grâce à ses principales caractéristiques, ce dernier se diffère complètement des autres. Mais qu’est-ce qu’un condensateur électrolytique ? Et comment fonctionne-t-il ? Découvrez les réponses à travers le contenu de cet article !

Qu’est-ce qu’un condensateur électrolytique ?

Le condensateur électrolytique est l’un des condensateurs disponibles sur le marché. Celui-ci emploie un certain liquide ionique et a des capacités dominantes dans de petites dimensions. En effet, deux couches sont à la disposition du condensateur électrolytique. Il s’agit du film en métal et du diélectrique. L’une de ces couches est composée d’un liquide ionique en son sein. Ce liquide est une substance qui regroupe plusieurs ions libres, se comportant comme un « conducteur électrique ». Cette substance est appelée « électrolyte ».

A lire aussi : Comment faire une terrasse avec des dalles en céramique ?

A quoi sert un condensateur électrolytique ?

A l’instar de tous les condensateurs, les condensateurs électrolytiques favorisent le stockage de l’énergie sous la forme d’une charge électrique. Ceux-ci disposent de plus de capacités par unité de volume. Par rapport aux autres condensateurs, ils sont en mesure de supporter plus de courant. Par ailleurs, ils sont dotés d’une excellente réponse aux basses fréquences.

En tenant compte de ces deux caractéristiques (fréquence et courant), les condensateurs électrolytiques sont employés dans l’étage de filtrage des alimentations. C’est la zone dans laquelle la charge est entreposée.

A lire en complément : Confiez vos travaux du bois à un menuisier

Principe de fonctionnement du condensateur électrolytique

Le condensateur électrolytique est un condensateur qui possède deux plaques conductrices faisant face à face. Ces plaques sont séparées par un élément que l’on appelle diélectrique. En effet, la capacité et la surface des plaques sont proportionnelles dans un condensateur. Si la capacité est grande, leur surface des plaques le sera également. Aussi, l’isolation et la tension de fonctionnement sur le condensateur sera grande si la distance entre les plaques l’est également.

Par ailleurs, consultez tme.eu si vous êtes à la recherche d’autres composants électriques. Comme celui-ci dispose de plus de 500 000 produits, vous pouvez y trouver ce dont vous avez besoin !

Types de condensateurs électrolytiques

Il existe généralement 3 types de condensateurs électrolytiques :

  • Condensateurs de type niobium,
  • Condensateurs de type aluminium,
  • Condensateurs de type tantale.

Le paramètre de capacité, valeurs standard et tolérances du condensateur électrolytique

Les caractéristiques d’un condensateur électrolytique sont décidées par la construction de l’anode et de la cathode. La valeur de capacité d’un condensateur dépend de quelques facteurs. Il peut s’agir de la fréquence ou des paramètres de température. Une propriété de déviation vers les températures est possédée par les condensateurs électrolytiques de types non solides. Ceux-ci exposent plus de déviation que les types solides.

L’unité de la capacité est typiquement en microfarad (µF)

  • Les applications déterminent la valeur d’acceptation indispensable de la capacité.
  • Les tolérances étroites ne sont pas nécessaires pour les condensateurs électrolytiques.

Tension prête et catégorie

La tension nominale est la tension à laquelle le condensateur marche avec une efficacité maximale.

Surtension

La tension de surtension est la quantité maximale de tension de crête donnée aux condensateurs électrolytiques.

Tension transitoire

La tension transitoire s’applique seulement dans le cas où l’énergie du transitoire et de la fréquence sont relativement inférieures.

Tension inverse

On dit que la tension est inversée lorsque la tension d’électrode d’anode est positive par rapport à la tension de cathode.

Impédance

L’impédance d’un condensateur est fournie par la résistance alternative dépendant de la fréquence.

Partager :