Comment aménager son logement pour une personne handicapée ?

160
Partager :

Afin de faciliter la gestion des tâches quotidiennes des personnes souffrant d’un handicap, il est important d’effectuer quelques aménagements qui leur permettront de vivre de manière autonome. Enlever les tapis, installer un lit médicalisé ou une chaise médicale dans la salle de bain, voici quelques petits gestes simples à mettre en place et qui facilitent l’autonomie dans la vie de tous les jours.

Aménager les escaliers et les couloirs de passage

L’aménagement de votre maison doit être optimisé de sorte à faciliter les déplacements d’une personne à mobilité réduite. Avec un fauteuil roulant, un déambulateur ou une canne, la présence d’un escalier peut être un obstacle à l’autonomie. En installant un monte-escalier pour une personne handicapée, les utilisateurs ne pouvant monter habituellement les marches peuvent maintenant circuler entre les différents étages en toute simplicité sans risque de chute. Pour éviter d’éventuels problèmes, pensez à enlever les tapis présents dans les passages de votre domicile.

A voir aussi : Lumière et éclairage : un art de vivre dans la maison

Adapter la chambre au handicap

Un lit médicalisé offre de nombreux avantages comme la possibilité de régler la hauteur et l’inclinaison du lit, facilitant ainsi les éventuels transferts. De même, il est important de laisser un espace suffisant pour que la personne puisse circuler en toute autonomie. Veillez à laisser une distance de 90 cm à 1,20 mètre de chaque côté du lit si un fauteuil roulant doit être installé. Pour faciliter les tâches du quotidien, vous pouvez faire poser un volet roulant électrique et télécommandé.  Afin d’adapter le mobilier à la bonne hauteur, il existe des réhausseurs qu’il est possible d’installer sous les pieds de vos meubles.

Faciliter les accès dans la salle de bain

Lors de l’aménagement d’un intérieur qui accueillera une personne handicapée, la salle de bain est l’une des pièces les plus importantes. Pour garantir une totale autonomie, la pièce doit être aménagée pour éviter les chutes et faciliter la toilette quotidienne. Choisissez des tapis de bain absorbants et antidérapants ainsi qu’une barre pour la baignoire ou la douche. Ainsi, vous évitez les risques d’accident. Une douche avec une barre installée au mur et une chaise fixée et stable offre plus de sécurité qu’une baignoire. Toutefois, il existe des solutions comme des sièges et des barres qui se posent sur le rebord de la baignoire, et qui peuvent pivoter, facilitant l’entrée et la sortie du bain.

Lire également : Comment bien choisir la couleur de son anti cerne ?

Simplifier les tâches de la vie quotidienne

Dans le cadre d’un aménagement pour une personne à mobilité réduite, il est important de prendre en compte les éléments qui impactent la vie quotidienne, comme l’accès au plan de travail de la cuisine et aux placards ou la facilité d’accès aux interrupteurs et aux prises électriques. En fonction de vos besoins, des solutions existent comme la mise en place de télécommandes pour gérer les éclairages, les chauffages ainsi que les différents outils du quotidien. Pour vous accompagner dans la mise en place de dispositifs de domotique facilitant l’autonomie des personnes souffrant d’un handicap, des architectes spécialisés ou des ergothérapeutes peuvent vous aider dans vos démarches.

L’aménagement d’un intérieur pour une personne handicapée est une solution qui offre plus d’autonomie et de sécurité dans les gestes du quotidien. Des aides existent pour le financer.

Partager :