Mouche blanche (Aleurode) : comment venir à bout de ces petits parasites ?

67
Partager :

Les aleurodes ou autrement appelés les mouches blanches ont mauvaise réputation chez les jardiniers. Les aleurodes viennent d’Amérique du sud et apprécient particulièrement la chaleur. Vous les verrez donc lors de belles journées. Très efficaces dans leur prolifération, les aleurodes peuvent détruire vos cultures si vous ne faites pas un traitement assez vite. Dans cet article, nous vous en disons plus sur cet insecte et nous vous donnons des conseils pour traiter vos plantes les plus vulnérables.

Les aleurodes, des mouches parasitaires

Les aleurodes sont des mouches blanches très petites. Elles sont de la même famille que les cochenilles et les pucerons. Malgré leur petite taille (3 millimètres), on les repère assez facilement par leur couleur blanche qui ressort bien sur les feuilles.

A découvrir également : Comment détruire une souche d'arbre chimiquement ?

Ces insectes sont inoffensifs pour l’homme mais redoutables pour les végétaux. Les aleurodes piquent les feuilles avant d’en aspirer la sève qui les nourrit. Elles s’attardent particulièrement sous les feuilles qu’il vous faut retourner pour les trouver. Si on les appellent aussi les mouches blanches, c’est à cause des ailes qui se trouvent sur leur dos. En se nourrissant des feuilles, les aleurodes infectent la plante qui finit par mourir.

Les différentes espèces d’aleurode

On distingue plusieurs espèces de cet insecte mais nous nous focaliserons dans cet article sur 4 espèces en particuliers. Ce sont des espèces plus dangereuses que d’autres.

A découvrir également : Quelles fleurs pour mon jardin ?

L’aleurode du chou

Cette espèce d’aleurode résiste très bien au froid de l’hiver et c’est pourquoi vous devez protéger vos choux et votre potager en général.

L’aleurode des serres

Venant d’Amérique centrale, cette aleurode préfère la chaleur. Méfiez-vous donc de vos plants sous serres et à l’abri. Cette espèce attaque les plantes dans le potager mais aussi ornementales.

L’aleurode des citrus

Cette espèce aiment beaucoup les agrumes mais également les pruniers, les kakis, les lilas, les figuiers, les troènes ou encore les forsythias.

L’aleurode du tabac

C’est parce que l’on a trouvé cette espèce d’abord dans un champ de tabac en Grèce qu’elle porte ce nom. Elle aime la chaleur des régions tropicales et celle de vos serres.

Comme vous pouvez le constater, l’aleurode est redoutable pour une grande quantité de plante. Il vous faut donc surveiller votre jardin attentivement dans son entièreté. De grandes chaleur et une pluie absente sont les meilleures conditions pour les aleurodes se reproduisent.

Les aleurodes : quels risques pour vos plantes ?

Les aleurodes causent des dégâts importants dans un jardin. Elles abîment sérieusement les végétaux quand elles ne les font pas complètement dépérir. Les mouches blanches sucent en effet la sève des feuilles, ce qui épuise rapidement la plante sur laquelle elles ont élu domicile. Celle-ci n’a plus de possibilité de se défendre pour combattre ce parasite ou des maladies qui pourraient survenir.

Les aleurodes détériorent les plantes mais causent en plus des maux qu’il est compliqué de soigner. Un agriculteur paysan peut voir ses cultures complètement détruites et les récoltes mises en péril. Il faut savoir également qu’une femelle aleurode peut pondre au moins 600 oeufs. Nous savons que cet insecte se multiplie très vite, il est donc facile d’imaginer l’ampleur de la tâche pour éliminer ce parasite si vos cultures venaient à être envahies.

Les plantes les plus touchées par les aleurodes

Dans le potager, les aleurodes sont très attirées par les cucurbitacées (les courges par exemples), les poivrons, les choux, les tomates, les haricots, les aubergines ou encore les fraisiers.

Dans le jardin, ces sont les géraniums, les fushias, les hibiscus, les pavots, les azalées et les rhododendrons qui feront venir les mouches blanches. Ces dernières ne reculent pas non plus devant de belles plantes aromatiques telles que la menthe et la verveine.

Les plantes d’ornements d’intérieur comme à l’extérieur risquent aussi d’être attaquées par les aleurodes.

Traiter les aleurodes naturellement

Aux vues des risques que présentes les aleurodes, il convient de prévoir un traitement efficace pour les éliminer. La présence de leurs ailes joue à votre faveur. Si les mouches blanches sont embêtées, elles peuvent vite partir voir où l’herbe est plus verte. Si vous constatez que plusieurs de vos plantes sont touchées par des aleurodes, voici des conseils de traitement à appliquer.

Premièrement, il faut arroser vos végétaux. Les aleurodes n’aiment pas du tout l’eau. Evidemment, pour cette solution il faut cibler des plantes qui aiment l’eau et qui ne risquent pas d’avoir d’autres maladies en étant arrosées.

Secondement, l’utilisation de produits tels que des fongicides et des répulsifs vous seront d’un grand secours. Le purin d’ortie ou un mélange de savoir noir et d’huile végétale font des merveilles pour certains parasites comme les aleurodes. Diluez votre décoction dans l’eau et pulvérisez-la sur vos plantes atteintes.

Troisièmement, l’installation d’un hôtel à insecte peut aider à diminuer la quantité d’aleurodes. Certains insectes apprécient de se nourrir de larves d’aleurodes comme l’eretmocerus et l’encarsia formosa. Si vous souhaitez traiter des plantes sous serre, ces espèces de guêpes se chargent bien des aleurodes.

Dernièrement, il existe des plaquettes jaunes engluées biologiques qui sont une solution intéressante. Attention toutefois à ce qu’elles ne deviennent pas des pièges à oiseaux.

Partager :