Quelles sont les règles à respecter pour installer un abri de jardin ?

1171
Partager :

Pour l’aménagement de votre espace extérieur, vous pouvez envisager l’installation d’un abri de jardin. Sachez que ce projet, même s’il va se faire sur votre terrain, est encadré par la loi. Le non-respect de cette dernière vous expose à des sanctions allant d’une simple amende jusqu’à la destruction de l’abri de jardin. Pour éviter toute mauvaise surprise, voici tout ce que vous devez savoir sur la réglementation relative à l’installation de cet abri de jardin.

Abri de jardin, kesako ?

Abri de jardin ou cabane de jardin, on parle en principe du même type de construction. Il s’agit d’une construction indépendante du logement principal. Ce n’est pas un abri de fortune ou une installation provisoire. L’abri de jardin est installé pour être pérenne. Il peut vous servir à ranger vos outils de jardin, les jouets de vos enfants et les vélos, mais vous pouvez également l’utiliser comme un espace convivial pour recevoir les convives. On peut donc se permettre de construire cette cabane de jardin dans différents matériaux et dans les dimensions qu’on souhaite. C’est sur ces dimensions d’ailleurs qu’il y a les différences sur les règles à respecter.

A lire aussi : Quels types de bordures pour votre jardin ?

L’autorisation requise pour l’installation de l’abri de jardin

En fonction de la hauteur du plafond et de la surface au sol de votre abri de jardin, vous êtes obligé de passer à la mairie pour faire une demande d’autorisation pour ce projet. Si votre cabane fait moins de 5m² de superficie et si sa hauteur ne dépasse pas les 12m, vous n’aurez pas à faire de déclaration de travaux, ni de demande de permis de construire.

Si la surface de plancher et l’emprise au sol de votre abri de jardin font entre 5 et 20m² et si sa hauteur est de moins de 12m, vous devez faire une déclaration préalable de travaux. Peu importe la superficie de votre cabane, si sa hauteur dépasse les 12m, vous devez passer à la mairie pour faire cette démarche. Il est à préciser que depuis le début de l’année 2022, la déclaration de travaux peut se faire par voie dématérialisée ou par courrier par lettre recommandée avec accusé de réception. En tout cas, vous devez vous renseigner pour voir les modalités définies par votre commune. On vous recommande de réaliser cette démarche le plus tôt possible, car l’Administration peut prendre un mois pour traiter votre dossier.

A voir aussi : Gravier et sable : les avantages du marbre rose !

Pour un grand abri de jardin, notamment avec une superficie de plus de 20m² et une hauteur supérieure à 12m, vous devez faire une demande de permis de construire. Une fois votre demande déposée à la mairie, l’administration prendra deux mois pour traiter votre dossier. Il est à préciser que vous ne pouvez débuter les travaux sans le feu vert de la mairie. Rendez-vous sur ce site pour trouver l’abri de jardin qui vous convient.

Faire attention à la réglementation locale spécifique

Avant même d’imaginer le plan de votre abri de jardin ou de vous décider sur les matériaux à utiliser, on vous conseille fortement de passer à la mairie. C’est ici qu’on vous informera sur le Plan Local d’Urbanisme et du Plan d’Occupation des Sols. Ces dispositifs peuvent par exemple vous imposer de respecter une certaine distance avec les constructions de vos voisins. Ils peuvent également vous rappeler les matériaux autorisés et interdits pour cette construction. Si vous vous trouvez dans une zone protégée, d’autres conditions viendront s’ajouter à celles-ci.

La taxe d’aménagement pour l’abri de jardin

Même si vous avez un grand espace extérieur, ne voyez pas votre abri de jardin trop grand, car vous devez payer une taxe d’aménagement pour celui-ci. Cette taxe va dépendre de la surface et si cette dernière est importante, l’impôt à payer sera aussi important. Elle est calculée à partir :

  • De la surface de construction,
  • De la valeur forfaitaire au mètre carré,
  • Du taux communal ou intercommunal.

Pour vous donner une idée précise sur cette taxe, voici la formule utilisée pour la déterminer :

Taxe d’aménagement = (surface taxable x valeur forfaitaire x taux communal ou intercommunal) + (surface taxable x valeur forfaitaire x taux départemental)

Cette taxe est à payer en une fois ou en deux fois si le montant dépasse les 1 500 euros. Cependant, vous serez exonéré si votre cabane fait moins de 5m².

Les matériaux et dimensions à privilégier pour un abri de jardin conforme

Vous devez bien choisir les matériaux pour votre abri de jardin, car ceux-ci doivent être résistants aux intempéries et au temps. Le bois est le choix préféré des propriétaires d’abris de jardin en raison de son aspect naturel et chaleureux. Toutefois, si vous êtes à la recherche d’un matériau plus durable et facile à entretenir, l’acier galvanisé ou le PVC sont aussi des options idéales.

En ce qui concerne les dimensions, il existe certainement un abri parfait pour chaque taille de jardin. Avant tout achat, mesurez attentivement votre espace extérieur afin que vous puissiez déterminer quelle dimension convient le mieux à vos besoins. Vous devez vérifier auprès du plan local d’urbanisme (PLU) s’il y a des restrictions sur la hauteur maximale autorisée ou sur l’espace minimal nécessaire entre votre abri et la clôture de votre voisin.

En général, une hauteur maximale de 3 mètres est autorisée sans permis de construire. Si vous souhaitez installer un abri plus grand que cela, assurez-vous donc d’obtenir toutes les autorisations nécessaires avant l’installation.

De même pour les distances avec la clôture : en règle générale, vous devrez respecter une distance minimale par rapport aux limites séparatives dont la largeur varie selon plusieurs critères tels que :

• La surface totale occupée par les constructions existantes,
• La hauteur du bâtiment,
• Le type fondamental du sol concerné,
• Le nombre de niveaux,
• L’aspect extérieur des constructions.

Aussi, vous devez noter que pour les abris de jardin supérieurs à 20 m² et/ou qui sont destinés à être utilisés comme pièce habitable, un permis de construire sera nécessaire. Si vous vivez dans une zone protégée ou classée (zone Natura 2000 par exemple), il est possible que la construction soit soumise à des réglementations supplémentaires.

Avant d’investir dans un nouvel abri de jardin, assurez-vous de bien comprendre les réglementations locales et veillez à choisir des matériaux durables et résistants aux intempéries pour garantir sa longévité.

Les astuces pour entretenir et prolonger la durée de vie de votre abri de jardin

Une fois que vous avez installé votre abri de jardin, pensez à bien le vieillir et éviter les réparations coûteuses. L’entretien régulier est essentiel pour maintenir l’apparence et la fonctionnalité de votre abri.

La première étape consiste à nettoyer régulièrement les surfaces extérieures. Selon le matériau dont est fait votre abri, cela peut nécessiter un simple rinçage avec un tuyau ou un nettoyage plus intensif à l’aide d’un produit spécialement conçu pour ce type de matériau. Les produits chimiques peuvent être utilisés en toute sécurité, mais assurez-vous qu’ils sont adaptés au matériau avant utilisation.

Si vous avez opté pour du bois, il faut savoir que celui-ci a besoin d’être traité tous les deux ans environ afin de le protéger contre l’eau et la moisissure ainsi que contre les insecticides naturels comme ceux contenus dans certains types d’huiles végétales (lin). Si vous voulez une protection encore plus efficace, appliquez une couche supplémentaire en ajoutant une huile protectrice sur le bois après avoir gratté légèrement la surface.

Pour garder vos portails coulissants, charnières et serrures en bon état, graissez-les périodiquement avec un lubrifiant approprié : huile fine ou silicone, par exemple. En hiver, quand il gèle fort, pensez bien à dégivrer ces éléments sans forcer dessus sinon ils risquent de se casser !

Veillez toujours à garder l’intérieur de votre abri propre et bien rangé. Les débris, la saleté et les feuilles peuvent s’accumuler rapidement, ce qui peut entraîner des problèmes d’humidité. Rangez vos outils correctement pour éviter qu’ils ne rouillent ou ne se détériorent. Si vous rangez des outils ou du matériel électrique dans votre abri de jardin, assurez-vous que celui-ci est équipé d’un système de verrouillage solide pour empêcher tout vol.

Pour prolonger la durée de vie de votre abri de jardin, nettoyez-le régulièrement avec un produit adapté à son matériau, traitez le bois tous les deux ans environ, graissez les éléments coulissants et charnières périodiquement, rangez correctement vos outils et assurez-vous que l’abri dispose d’un verrouillage sûr. Avec ces quelques astuces simples mais importantes en tête, vous profiterez pleinement de votre bel abri pendant plusieurs années !

Partager :