Optimiser le confort thermique de votre intérieur : les solutions innovantes

74
Partager :
Optimiser le confort thermique de votre intérieur les solutions innovantes

Un projet de rénovation thermique consiste à analyser les divers travaux à entreprendre afin d’améliorer le confort thermique et de réaliser des économies. Selon certains facteurs, il peut être utile d’effectuer une évaluation de l’efficacité thermique afin de définir les premières étapes des travaux et les priorités pour rendre votre maison plus économe en énergie, plus confortable et moins coûteuse en chauffage.

Vous pouvez également améliorer le confort thermique et réaliser des économies en adoptant des astuces simples à découvrir dans cet article.

A lire également : Sublimez votre collection de vin : astuces pour un rangement élégant et fonctionnel

Choisir un bon système de chauffage

Afin d’assurer une chaleur uniforme dans toutes les pièces de votre habitation, vous devez investir dans un système de chauffage efficace. Comme vous pouvez le voir sur mon-conforthermicien.fr, il existe de nombreux modèles recommandés pour une nouvelle construction ou une rénovation.

Les nouveaux modèles sont reconnus pour leur performance et leur efficacité énergétique.

Lire également : Quelle finition de colonne de douche choisir ?

La pompe à chaleur (PAC)récupère l’énergie thermique provenant du sol ou de l’air extérieur afin de chauffer votre maison. Elle utilise donc une source d’énergie renouvelable.

Le chauffage au bois, qu’il s’agisse d’un poêle ou d’une chaudière aux granulés de bois, est à la fois abordable et écologique. Il fonctionne en effet grâce à une source d’énergie renouvelable en France, via une gestion durable des forêts. Les modèles actuels parviennent à atteindre des taux d’efficacité proches de 100 %.

Le système solaire combiné (SSC) fonctionne en utilisant des panneaux solaires thermiques pour exploiter l’énergie du soleil et fournir de l’eau chaude sanitaire ainsi que du chauffage.

Fermer hermétiquement les ouvertures

Pour assurer un bon confort thermique chez vous, installez aussi des bas de portes isolants autour des portes intérieures ou sous la porte d’entrée. Vous pouvez aussi miser sur un rideau épais pour contrôler la circulation d’air.

C’est la même logique avec les fenêtres. Il est possible que même avec des versions à double vitrage, les cadres soient endommagés et permettent le passage de l’air. Dans ce cas, vous devrez planifier le remplacement des fenêtres, et les sceller temporairement avec des rideaux en velours épais.

Purifier l’air ambiant

Il est important de s’assurer d’aérer sa maison le matin et le soir, même pendant la période de froid pour profiter d’un confort thermique optimal. S’il fait trop froid le matin, réalisez cette tâche avant de partir travailler, puis aérez les pièces le soir pour les débarrasser des polluants. De plus, cela évite l’excès d’humidité dans l’air et élimine les particules nocives volatiles.

Fermer ses volets la nuit

Optimiser le confort thermique de votre intérieur les solutions innovantes

En hiver, le froid devient plus intense la nuit. Il est donc recommandé de fermer les volets afin de retenir la chaleur à l’intérieur des pièces sans augmenter le chauffage. Choisissez des fenêtres triple vitrage et des volets roulants solaires pour faciliter leur manipulation et privilégiez l’énergie solaire.

Régler et planifier la température de chauffage

La température à laquelle vous chauffez votre logement a un impact sur votre confort thermique et la consommation d’énergie.

Selon l’Ademe, voici les températures recommandées :

Pour les pièces de vie, comme le salon et la salle à manger : de 19 à 21 °C.

La salle de bains : 22 °C quand elle est utilisée et 16 °C pendant le reste de la journée.

Pendant la nuit, la température dans les chambres doit être de 17 °C, la chambre du bébé entre 18 et 20 °C, et les autres pièces à 16 °C.

Si vous vous absentez pendant une courte période, programmez le thermostat à 16 °C dans toute la maison afin de réduire la consommation d’énergie.

Installer des tapis

En été, nous aimons marcher pieds nus sur un sol carrelé frais, mais en hiver, ce n’est pas le cas. Sauf si vous disposez d’un système de chauffage au sol et que vous bénéficiez de sa chaleur douce, vous devrez ajouter des tapis épais pour éviter de ressentir le froid sous vos pieds.

De plus, certains tapis ont également la capacité de réduire les bruits de pas en agissant comme des isolants acoustiques. 

L’isolation thermique de la toiture

L’ADEME souligne que les pertes de chaleur sont plus importantes à travers le toit, et peuvent atteindre environ 30%. 

Si votre toiture n’est pas correctement isolée, elle peut devenir une source de déperdition de chaleur, ce qui entraînera une perte de confort thermique et de chaleur.

Un toit mal isolé peut par ailleurs entraîner des coûts élevés pour votre facture annuelle.

La ventilation

Afin d’améliorer le confort thermique, il est également recommandé de prévoir une bonne isolation thermique (toiture, fenêtres, planchers, murs) et d’installer une ventilation efficace (VMC simple flux ou double flux).

La VMC simple flux consiste à expulser l’air vicié à l’extérieur à l’aide d’un moteur, tandis que l’air frais entre naturellement à l’intérieur grâce à des grilles de ventilation.

La VMC double flux permet de récupérer les calories présentes dans l’air pollué et de les transférer vers l’air frais, ce qui évite les pertes de chaleur.

La ventilation mécanique contrôlée hygrométrique, qui peut être simple ou double-flux, règle le flux d’air en fonction de l’humidité ambiante afin de s’adapter au mieux aux besoins de ventilation.

Partager :