Qu’est-ce que la ventilation mécanique par insufflation ?

147
Partager :

La ventilation mécanique par insufflation, VMI, est un système qui consiste à améliorer l’air dans une habitation ou dans un local professionnel. En effet, comparé à l’air extérieur, l’air vicié est généralement plus pollué. Le système de ventilation courant jusqu’à maintenant est la ventilation mécanique contrôlée qui sert à aspirer cet air à l’intérieur d’un bâtiment. Mais aujourd’hui, la VMI commence aussi à prendre de plus en plus de parts de marché. Découvrez ce qu’il en est dans cet article.

Fonctionnement de la ventilation mécanique par insufflation

Comme son nom laisse entendre, la VMI insuffle l’air dans tout l’espace qu’il peut couvrir. Techniquement, il aspire l’air extérieur à l’aide de son ventilateur pour ensuite le répandre dans le bâtiment. De cette manière, une surpression se forme et l’air vicié est automatiquement éjecté à l’extérieur. Mais pour cela, les sorties d’air sont indispensables. Son fonctionnement est donc totalement à l’opposé de celui du VMC.

A lire également : Où placer son imprimante ?

Pour éviter tout problème de condensation, la ventilation mécanique par insufflation dispose d’une technologie lui permettant de préchauffer l’air entrant. En fait, grâce à sa résistance électrique, vous pouvez régler le préchauffage de l’air entre 15 et 18 °C. D’ailleurs, avant d’arriver à cette étape, l’air est d’abord filtré. La VMI garantit alors l’entrée et la circulation d’air frais et propre à l’intérieur du logement.

A lire également : Caillebotis métallique : esthétique et robuste

Pourquoi installer une VMI ?

L’installation d’une ventilation par insufflation est avantageuse sur de nombreux plans.

En plus d’assainir l’air à l’intérieur, elle est également appréciée pour sa capacité à déshumidifier toutes les pièces. Elle offre ainsi des conditions d’air favorables pour tous ceux qui souffrent d’un problème d’allergie ou d’asthme. D’autre part, la possibilité de régler la température de l’air entrant est une alternative pour économiser la consommation en matière de chauffage. De plus, c’est un matériel facile à installer et peu contraignant.

Cependant, il faut prévoir un coût plus élevé qu’une ventilation mécanique contrôlée, que ce soit au niveau de l’acquisition ou de l’installation. Utilisant des résistances électriques, elle est aussi plus énergivore que la VMC.

Zoom sur l’installation et l’entretien de ce type de ventilation

Une ventilation par insufflation est facile à installer et à entretenir. Pour l’installation, elle doit être fixée dans les combles et associée à une résistance électrique. Mais elle nécessite une ou deux bouches d’aération en fonction de la surface du bâtiment. Généralement, ces dernières sont posées dans les pièces humides comme la cuisine et/ou la salle de bain. Au niveau de ces bouches d’aération et des fenêtres, il faut aussi poser des  grilles d’aération pour évacuer l’air vicié à l’intérieur de chaque pièce.

La mise en place d’une ventilation mécanique par insufflation peut coûter dans les 2 000 à 3 500 € (tout compris). Tout dépend du matériel, du professionnel ainsi que de l’agencement et de la surface du bâtiment à couvrir. Il peut arriver que le budget s’élève jusqu’à 5 000 €.

Pour ce qui est de son entretien, il faut vérifier tous les six mois que le ventilateur central ainsi que les filtres de la VMI sont encore en bon état. Normalement, ces filtres doivent être remplacés chaque année, mais tout dépend du constat du professionnel lors de la vérification.

Partager :