Quel type d’agencement choisir pour sa cuisine ?

547
Partager :

Pour bien agencer la cuisine, il faut prendre en compte sa forme et sa taille. L’agencement peut paraître compliqué pour une petite cuisine, mais rassurez-vous, il est toujours possible de bien l’agencer afin qu’elle soit la plus fonctionnelle possible.

Dans cet article, faisons le point sur l’agencement le plus adapté à votre cuisine.

A lire aussi : Idées design pour votre salle à manger avec du mobilier en bois

Les types d’agencement de cuisine les plus courants

Si vous faites appel à un professionnel pour l’agencement de votre cuisine, il peut vous proposer différents types d’agencements. Afin de pouvoir vous retrouver entre les termes techniques, nous allons vous présenter les agencements les plus courants.

La cuisine linéaire

Ce type d’agencement est également appelé la cuisine en I, recommandé pour les petites cuisines et les cuisines longues. Cependant il est possible dans presque toutes les cuisines, même celles qui sont ouvertes. Dans cet agencement tout est installé dans la même ligne, il n’y a donc pas besoin de se tourner pour atteindre les meubles de cuisine et les appareils électroménagers. Pour l’ameublement vous pouvez choisir du mobilier standard.

Lire également : Le mobilier design Made in Italy, une icône intemporelle

Même si cet agencement vous séduit, sachez qu’il n’est pas vraiment optimal pour les déplacements. La cuisine en I n’est pas vraiment conseillée pour les cuisines fermées, car l’étroitesse de la pièce se fera plus ressentir.

La cuisine en angle

L’agencement d’une cuisine en angle ou en L est fréquent dans les cuisines qui font 10 m² et plus ; si vous avez un retour d’au moins 1m20, vous pouvez également envisager cet agencement. Il serait tout de même judicieux de choisir du mobilier adapté aux angles afin de ne pas dépenser l’espace inutilement. Cependant il faut préparer un certain budget pour avoir des meubles sur-mesure et spécifiques.

La cuisine en L permet également la création du triangle de travail, ce qui rend la cuisine polyvalente. Si pour la cuisine en I le plan de travail est assez limité, pour la cuisine en L il y a plus d’espace ; cette configuration permet également l’installation d’une table et de quelques chaises si vous avez une grande pièce.

La cuisine en U

Cet agencement est recommandé aux cuisines ouvertes.

La principale condition de cette cuisine en U réside dans le retour qui doit faire au moins 1m50, car sans lui les déplacements risquent d’être compliqués. Avec une cuisine en U, le triangle de travail prend naturellement sa place et on peut avoir une grande surface de plan de travail. On peut aussi se permettre de multiplier les rangements, cependant vous allez être obligé de prendre du mobilier astucieux afin d’économiser les mètres carrés.

La cuisine avec îlot central

Ce type de cuisine est très tendance et on en rêve tous, mais vous ne pouvez pas vous le permettre si vous avez une petite cuisine. En effet, pour avoir une cuisine avec îlot central, il faut au moins une pièce de 20m². En termes d’agencement on est sur une configuration en I ou en L, avec en plus un îlot. L’installation de ce dernier se fait au centre de la pièce, et il faut respecter une distance d’au moins 90 cm entre le plan de travail linéaire et l’îlot central.

Afin que l’îlot trouve son utilité, il faut également un espace minimum de 1m20. Si vous ne respectez pas ces distances, la circulation dans la cuisine sera compliquée.

Pour rendre votre cuisine plus esthétique, vous pouvez choisir de la céramique pour votre plan de travail. Le Dekton, offre une résistance incomparable pour des plans de travail en cuisine.

L’îlot central permet d’avoir un plan de travail supplémentaire et plus de rangement. Il est même possible d’intégrer à cet îlot un évier et/ou des plaques de cuisson, dans ce cas il faut prévoir le raccordement à l’eau et/ou à l’électricité ou au gaz. Sachez que toute cette installation peut au final revenir très chère.

Les autres types d’aménagement de cuisine

Chaque agencement s’accompagne de son lot d’avantages et d’inconvénients, donc si vous n’êtes pas convaincu par les agencements présentés ci-dessus, vous pouvez vous pencher vers d’autres types d’agencements comme la cuisine en double I ou en parallèle. Ce type d’aménagement est d’ailleurs préconisé pour les cuisines fermées avec une surface entre 10 et 15 m², dans lesquelles les deux murs parallèles sont aménageables.

Pour cette configuration, il faut avoir au moins 1m20 entre chaque linéaire. Dans ce type de cuisine, le triangle de travail est compliqué à instaurer. Si vous avez une grande cuisine avec une surface supérieure à 15m², repensez à un agencement avec îlot central au lieu d’un agencement en double I.

Si vous rêvez d’une cuisine en bar, vous pouvez agencer votre cuisine de cette manière avec une configuration en G. On tient ici un agencement dérivé de la cuisine en U, avec en plus un retour bar ou un prolongement du plan de travail. 

Partager :