Quels sont les travaux d’isolation indispensables à faire pour l’hiver ?

1150
Partager :

Quand l’hiver est bien installé, il est souvent déjà un peu tard pour mener les travaux d’isolation de sa maison ou de son appartement. Le meilleur moment pour entreprendre un projet d’isolation est l’automne. Il commence à faire frais mais pas assez pour nécessiter de faire tourner les radiateurs à plein régime. Pour être bien au chaud l’hiver prochain, quels travaux d’isolation devriez-vous envisager ?

Un état des lieux s’impose

Des signes avant-coureurs peuvent vous mettre la puce à l’oreille quant à la probabilité de l’existence d’un souci d’isolation dans votre logement. Une facture d’électricité qui ne cesse d’augmenter est un de ces indices. On peut également remarquer le phénomène de “paroi froide”. Les radiateurs tournent à fond et pourtant on a encore besoin d’ajouter 1° C de plus.

A découvrir également : Comment faire tenir une arche de ballon au mur ?

Pour en avoir le cœur net, il peut être très intéressant de réaliser un vrai bilan thermique pour connaître l’état actuel du logement. A noter que L’isolation concerne les maisons individuelles et les appartements. Mais les travaux pour une isolation des copropriétés sont également à prioriser. Pour les logements collectifs, il est même question d’obligations dans certains cas.

Isoler la toiture et les combles perdus

Dès qu’on parle de déperditions thermiques, la toiture est le premier élément de la maison que l’on incrimine. 30% des pertes thermiques se font à travers la toiture ! Il y a de quoi prioriser l’isolation de cette structure de la maison. L’isolation de la toiture peut se faire depuis l’intérieur ou depuis l’extérieur. Pour des résultats garantis, privilégiez les professionnels proposant des solutions d’isolation certifiées Qualibat RGE.

A découvrir également : Comment réussir la rénovation de plafonds tendus ?

Si votre maison dispose de combles perdus, les travaux d’isolation seront plus ou moins faciles et rapides. En effet, une demi-journée de travaux aura suffi pour procéder à une isolation des combles par soufflage. 2.1°C de gain en termes de chaleur, c’est ce que vous permet un soufflage d’ouate de cellulose d’une épaisseur minimale de 32 cm. Plus vous en mettez, mieux sera l’isolation.

Revêtir les murs d’une isolation étanche

On oublie souvent que les murs peuvent aussi être des sources de déperditions de chaleur. Les murs vieillissants, présentant des problèmes de fissures ou de dégradation du crépi ne sont plus optimalement étanches. Des ponts thermiques peuvent favoriser les échanges de chaleur au niveau des façades de la maison exposées directement à l’extérieur.

L’isolation des murs se fait préférablement par l’extérieur. Et pour cause, vous n’êtes pas obligé de quitter les lieux. Mais surtout, l’isolation thermique des façades par l’extérieur est doublement avantageuse : vous avez l’esthétique en plus de l’isolation. En effet, une isolation thermique par l’extérieur est toujours précédée d’un ravalement de façade qui sera terminée par la pose d’une surcouche esthétique ou d’un enduit.

Supprimer les ponts thermiques sur les ouvertures

C’est bien connu, l’isolation des menuiseries peut perdre en efficacité avec le temps. Avant que la saison de l’hiver n’arrive, il est recommandé de revoir l’étanchéité de toutes les ouvertures. Des joints peuvent être remplacés, du calfeutrage peut être fait. Si ces solutions simples ne suffisent pas, il est sûrement plus intéressant d’investir dans de nouvelles menuiseries plus performantes.

Peut-être que vous devez songer à la mise en place de fenêtres isolées à double-vitrage. Ce type de menuiseries est plus efficace contre les déperditions de chaleur et vous permet de faire d’énormes économies d’énergie. Le professionnel de l’isolation est à même de vous guider sur les solutions adéquates.

Ne pas oublier le calorifugeage des tuyauteries

Il est vrai que l’on n’y pense pas toujours tout de suite mais les canalisations de chauffage peuvent également souffrir du froid. Depuis la chaudière jusqu’aux radiateurs, une partie de la tuyauterie peut traverser des endroits non chauffés. L’isolation des canalisations de chauffage collectif en copropriété peut être encore plus problématique : il y a énormément de tuyauterie.

Pour supprimer ou du moins réduire les pertes de chaleur qui se font au niveau des canalisations, vous pouvez penser au calorifugeage. Cette technique d’isolation des réseaux d’eau chaude de la maison ou de la copropriété consiste en la mise en place d’enveloppes isolantes autour des tuyaux. Ces enveloppes sont souvent en fibres minérales très performantes. Outre la tuyauterie, il y a deux autres grands oubliés de l’isolation : le plancher et les dalles.

Optimiser l’isolation des sols et planchers

Lorsqu’il s’agit d’améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, il ne faut pas négliger l’isolation des sols et planchers. Effectivement, ces surfaces constituent une importante source de déperdition thermique. Pour optimiser leur isolation, plusieurs solutions sont envisageables.

Il est recommandé de vérifier l’état des joints entre les dalles ou les parquets. Des fissures peuvent effectivement laisser passer l’air froid, entraînant ainsi une perte de chaleur considérable. Il faut colmater soigneusement toutes les petites ouvertures afin d’éviter ces infiltrations indésirables.

Il est possible d’envisager l’utilisation de matériaux isolants spécifiques pour renforcer la performance thermique du sol ou du plancher. Parmi ceux-ci figurent notamment le polystyrène extrudé (XPS) ou encore la mousse polyuréthane projetée. Ces matériaux ont la particularité d’être légers et faciles à mettre en place.

Une autre option intéressante consiste à installer un système de chauffage par le sol avec une isolation adaptée. Ce type de dispositif permet non seulement de profiter d’une chaleur douce et homogène dans toute la pièce, mais aussi d’économiser sur sa consommation énergétique.

N’oubliez pas que même si vous avez déjà réalisé des travaux d’isolation au sein des autres parties de votre habitation comme les murs et les combles, il faut isoler les sols et planchers afin d’éviter tout problème potentiel.

L’isolation des sols et planchers est une étape essentielle dans votre démarche d’amélioration énergétique. En prenant en compte ces différentes solutions, vous pourrez profiter d’un confort accru tout en réduisant significativement vos dépenses énergétiques. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui saura vous conseiller sur les meilleures options à choisir en fonction de votre situation spécifique.

Vérifier l’étanchéité des fenêtres et portes-fenêtres

Vérifier l’étanchéité des fenêtres et portes-fenêtres est une étape essentielle pour garantir une isolation optimale de votre habitation pendant la saison hivernale. Effectivement, ces ouvertures peuvent être responsables d’une importante déperdition thermique si elles ne sont pas correctement isolées.

La première chose à faire est d’inspecter minutieusement les joints d’étanchéité autour de vos fenêtres et portes-fenêtres. Si vous remarquez des fissures, des trous ou tout signe d’usure, il est impératif de les remplacer sans tarder. Vous pouvez trouver facilement dans le commerce des matériaux adaptés tels que des bandes d’étanchéité.

Partager :