Quelles sont les différentes missions d’un couvreur ?

270
Partager :

La construction d’un bâtiment se fait en plusieurs étapes. Son achèvement ne sera pas parfait sans l’intervention de divers artisans. Parmi ces derniers, on retrouve le couvreur. Vous vous demandez sûrement quelles sont les différentes missions d’un couvreur. Vous entendez peut-être souvent ce nom mais vous ne savez pas ce qu’il est.

Nous vous détaillons dans cet article tout ce qui concerne ce spécialiste des techniques et des procédés de couverture.

A lire également : Comment nettoyer un tapis hirsute ?

Le métier de couvreur

Le couvreur est l’homme ou la femme qui est chargé de vous mettre à l’abri. Et ce n’est pas seulement vous dont il se préoccupe. Il sécurise également votre maison.

Le couvreur est celui que l’on nomme l’homme des toits. Il s’occupe, en effet, des toitures. Nous savons très bien que c’est cet élément qui protège tout l’édifice des intempéries. Sans couverture, tout se détériore rapidement, charpente, murs, planchers…

A lire également : Comment éviter et se débarrasser de punaises de lit dans vos matelas

Pour tout ce qui concerne la construction, réparation et entretien des toits, vous devez contacter un couvreur à Paris. C’est son travail. La rénovation et l’entretien des toitures peuvent être le nettoyage et démoussage, l’application d’un traitement d’assainissement ou d’hydrofuge.

Parfois, suite au diagnostic effectué par le couvreur et un constat de dégâts trop importants, il peut vous conseiller de procéder à une réfection partielle ou totale de votre toiture.

Le couvreur doit préparer le chantier

Avant la réalisation du projet, le couvreur doit concevoir le plan de la toiture. Sa profession requiert donc une bonnes maîtrise du dessin technique et de la géométrie. Dans certains cas, le plan est déjà fournit. Il ne lui reste, alors, qu’à effectuer sa lecture et de s’y conformer pour l’exécution des travaux.

Après lecture du plan, le couvreur sait ce qu’il a à construire. Il se renseigne alors sur les matériaux à utiliser en se référant au cahier des charges ou en questionnant son client sur ses besoins et envies.

En effet, les matériaux à utiliser pour les toitures peuvent varier selon le climat de la région où se trouve la maison à bâtir. Le propriétaire peut aussi avoir une préférence pour la toiture de sa maison.

 Aussi, la toiture à mettre en place peut-être imposée par les règlements du PLU.

Parmi les matériaux les plus courants pour la construction des toitures, on peut citer les tuiles, l’ardoise, le zinc, la tôle ou encore le toit de chaume et bien d’autres. Le couvreur peut également conseiller son client dans le choix de la toiture.

Le choix des éléments étant effectué,  le couvreur peut rassembler les matériaux, les matériels et tous les outils dont il aura besoin et les acheminer vers le chantier.

Une fois sur le chantier, la première chose à faire consiste à mettre en place les équipements en respectant les règles strictes de sécurité. Le couvreur pratique un travail en hauteur. Pour ce faire, il utilise des échelles et des échafaudages.

Le couvreur doit être en mesure de fournir au client une toiture étanche. Celle-ci doit être imperméable à l’air et surtout à l’eau. Il doit penser à faire l’étude avant l’installation de la couverture. Il peut, à titre d’exemple, opter pour la pose de solins ou d’un écran sous-toiture.

La pose de la couverture

La pose de la couverture est une étape cruciale dans le métier du couvreur. Cela requiert un artisan habile. Elle doit être effectuée avec minutie. Une toiture mal faite peut laisser la pluie s’infiltrer dans la maison.

C’est un métier à risque car il s’effectue en hauteur. Malgré les mesures de sécurité prises durant les préparations du chantier, le couvreur doit avoir un bon sens de l’équilibre. Il doit également faire preuve de concentration et ne doit pas se laisser distraire pendant son travail.

Le couvreur peut être amené à confectionner du plâtre ou du ciment lors de l’installation de la couverture ou encore de la mise en place des différents dispositifs d’évacuation d’eau. En effet, cet artisan assure le montage des chéneaux ou des gouttières ainsi que des divers éléments de finitions pour la décoration d’extérieur.

Quel statut professionnel régit le couvreur ?

Le couvreur est libre de choisir entre travailler en qualité de salarié pour une entreprise ou exécrer son métier en auto-entrepreneur.

Le métier de couvreur est accessible avec ou sans le bac. Il est possible de devenir auto-entrepreneur avec un CAP couvreur, que vous pouvez obtenir en 2 ans de formation après la classe de 3e.  Si vous ne disposez pas de CAP, vous devez avoir au moins 3 ans d’expérience dans le métier en tant que  salarié ou de chef d’entreprise.

Il est également possible de devenir couvreur avec un BTS bâtiment, BTS systèmes constructifs bois et habitat ou encore un BTS enveloppe du bâtiment, façade et étanchéité.

Partager :